Covid-19 : la CFDT demande une année blanche pour les versements de dividendes

Covid-19 : la CFDT demande une année blanche pour les versements de dividendes

Rédigé le 25/03/2020


Au nom de l’indispensable solidarité face à une situation dramatique et inédite, la CFDT réclame une année 2020 sans versement de dividendes aux actionnaires.

Alors que la crise sanitaire du Covid-19 aura des répercussions graves sur les plans économiques et sociaux pour nombre de salariés et d’entreprises, il serait indécent que, comme en 2019, les entreprises du CAC40 versent plusieurs milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires cette année. Certaines de ces entreprises ont d’ailleurs d’ores et déjà annoncé le gel des dividendes pour 2020… mais ce n’est malheureusement pas encore le cas de toutes.

Pourtant dans un tel contexte, aussi grave qu’inédit, la CFDT considère que l’heure n’est plus à l’hésitation : « La situation exceptionnelle impose des mesures de solidarité exceptionnelles. Pour faire face à la crise sanitaire sans précédent dont les effets sur l’économie risquent d’être durables, les entreprises bénéficient d’un important soutien des pouvoirs publics (et donc des contribuables) », note Philippe Portier, secrétaire national de la CFDT. C’est pourquoi, alors que « partout, le travail est bousculé. De nombreux salariés, pour assurer une continuité de service, doivent s’adapter dans des conditions parfois difficiles, il serait incompréhensible que les actionnaires ne fassent pas eux aussi un effort ».

Tout le monde doit prendre ses responsabilités

De fait, pour la CFDT, les entreprises, notamment les grands groupes, « doivent pleinement participer à la solidarité nationale. Il ne serait en effet ni raisonnable ni responsable que les entreprises versent des dividendes à leurs actionnaires comme si de rien n’était ». Bien entendu pour la CFDT, l’État actionnaire est lui aussi concerné et devra montrer l’exemple et agir pour que les entreprises gardent les liquidités dont elles auront besoin à la sortie de la crise.
Et Philippe Portier de conclure : « La CFDT œuvrera par l’intermédiaire de ses représentants salariés dans les conseils d’administration et plus largement des instances représentatives du personnel pour qu’efforts et solidarité soient bien partagés ».

En pièce jointe le communiqué intégral de Philippe Portier.


20200321_sg_presse_cp19_dividendes.pdf 20200321_sg_presse_cp19_dividendes